Mise en scène

Gregory Crewdson,Cathedral of the Pines, ou une virée énigmatique dans le Massachussetts hivernal.

Share Button




Digital pigment print 95,3 × 127 cm 37 1/2 × 50 in. Edition of 3 + 2 APs
Gregory Crewdson, Woman at Sink, 2014 Digital pigment print
95,3 × 127 cm
37 1/2 × 50 in.
Edition of 3 + 2 APs

Le maître des mises en scènes inquiétantes, aux beautés incomparables arrive enfin à Paris : Gregory Crewdson expose pour la première fois en Europe sa série exceptionnelle, « Cathedral of the Pines » à la Galerie Daniel Templon (Paris et Bruxelles), un parcours étrange et prenant de 31 photographies dont lui seul a la clef.

 

Comment vous dire… c’est comme si Bill Murray venait pour la première fois donner une interview inédite. C’est un miracle à ne pas louper !

Gregory Crewdson est un photographe américain originaire de New York, vivant et travaillant dans le Massachussetts. Prenant possession des petites communes de la région pour ses séries cinématographiques aux ambiances subtilement noires, il s’approprie les lieux, les forêts, les maisons et les gens pour ainsi créer des véritables scénarios figés. Ses images sont de vraies tranches de films, c’est un photographe-réalisateur avec l’âme d’un peintre. Il a même toute une équipe comme aurait un réalisateur pour concevoir ces photographies aux lumières somptueuses et aux ambiances ambigües.

 

Avec « Cathedral in the Pines » on voyage dans la petite commune de Becket, peuplée d’habitants étranges. Comme à son habitude, les personnages sont figés dans des scènes intérieures et extérieures aux atmosphères silencieuses, énigmatiques. Chaque détail compte, ils sont subtilement placés pour attirer l’œil et se demander ce qu’ils font là: Pourquoi sont-ils là ? Que s’est-il passé dans cette pièce ? Pourquoi un cabanon abandonné reste allumé avec des sous-vêtements posés à terre ? Et puis que peut bien faire un skieur en pleine forêt sans manteau ?! Chaque scène devient des interrogations et l’histoire prend peu à peu forme. On se balade littéralement dans un thriller en suspension. On passe d’images en images, de scènes de quotidiens perturbantes à des scènes tout droit sorties d’un Hitchcock.

Digital pigment print 95,3 × 127 cm 37 1/2 × 50 in. Edition of 3 + 2 APs
Gregory Crewdson, Cathedral of the Pines, 2014 Digital pigment print
95,3 × 127 cm
37 1/2 × 50 in.
Edition of 3 + 2 APs

Quant aux lumières… Et bien, elles sont tout simplement magnifiques. Chaque rayon est placé méticuleusement et n’est pas là sans raisons. On ne croirait même pas à des mises en scène mais à des photos prisent sur le vif tellement les lumières sont naturelles. Les couleurs sont d’un léger pastel qui adoucit l’ambiance sombre qui est photographiée. Les contrastes sont parfaitement gérés, pas de too much. Les lumières du jour se mélangent instinctivement à celles rajoutées de telles façons qu’on n’y voit que du feu.




Avoir la possibilité de voir ses images en vraies, hors zone internet, exposées sous vos yeux, concrètement, est un sentiment incomparable quand on est admiratifs de son travail depuis pas mal de temps. En comparaison, pour que vous compreniez ce que cela fait : c’est comme si depuis toujours vous étiez fans d’un groupe majeur, comme par exemple Pink Floyd. Vous écoutiez tous leurs albums, vous suiviez des concerts en extraits vidéo, tout ce qui était possible pour les voir. Et là, un jour, on vous donne la possibilité de les voir en direct live, en vrai, de vos propres yeux. C’est une concrétisation d’une passion qui se réalise sous vous yeux ébahis.

En bref, vous pouvez aller au cinéma sur votre dimanche bien mérité, mais vous aurez tout autant accès à un bon thriller, gratuit, et surtout sans interruption en allant voir l’exposition de Gregory Crewdson à la Galerie Templon. D’autant plus qu’elle est Rue Beaubourg, où après vous êtes rincé l’œil, vous pourrez aller vous détendre avec une bonne pinte ou verre de vin bien frais sur la place de la Fontaine à côté du Centre Pompidou. Bien-sûr ce n’est qu’une suggestion, pas de contraintes… Disons juste que si vous louper cette exposition, vous pourrez le regretter !

Elle est visible jusqu’au 29 octobre, autant vous dire qu’il faut commencer à se dépêcher d’aller la voir ! En attendant, je vous laisse avec une bande-annonce en images de l’exposition événement.

Digital pigment print 95,3 × 127 cm 37 1/2 × 50 in. Edition of 3 + 2 APs
Gregory Crewdson , Mother and Daughter, 2014 Digital pigment print
95,3 × 127 cm
37 1/2 × 50 in.
Edition of 3 + 2 APs
Gregory Crewdson, The Shed, 2013 Digital pigment print 95,3 × 127 cm 37 1/2 × 50 in. Edition of 3 + 2 APs
Gregory Crewdson, The Shed, 2013
Digital pigment print
95,3 × 127 cm
37 1/2 × 50 in.
Edition of 3 + 2 APs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Agréablement et mystérieusement vôtre !

Constance Narat

 

 

La Galerie Daniel Templon : 30 rue Beaubourg – 75003 Paris – France

Métro Rambuteau / Hôtel de Ville / Étienne Marcel ou Les Halles

Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h

Site de la galerie

Share Button