Le Printemps de Dauphine 2017 au Marché aux Puces : de l’art et encore de l’art / Derniers jours !

Le Printemps de Dauphine 2017 au Marché aux Puces : de l’art et encore de l’art / Derniers jours !

Share Button




Jusqu’au  23 avril 2017, attention ça finit ce week-end,  venez découvrir « Le printemps de Dauphine ». Le principe est simple : un marchand, un artiste. L’opération est sympathique et originale : un marchand, un artiste. Plus précisément chaque marchand accueillera sur son stand un artiste (plasticien, musicien, styliste, poète, artisan d’art…). Dans le cadre de cet événement nous avons choisi de vous présenter quelques marchands et les artistes qu’ils représentent. Venez donc (re)découvrir le Marché aux Puces de la rue Dauphine ! De belles surprises vous y attendent !

Pour débuter la visite arrêtez-vous à la galerie Sebban pour découvrir Monsieur Jamin dont le finissage aura lieu dimanche 23 avril 2017 à 14h. L’année 2017 s’annonce prometteuse pour ce peintre à qui nous avions consacré déjà un article  puisqu’il rentre dans un  musée en juin 2017. L’occasion de permettre à tous d’admirer le formidable travail de cet artiste.

Nous vous en diront plus prochainement mais nul doute que Yoana et Michel Sebban fourniront aux visiteurs toute information utile dès leur visite. Sachez juste que la peinture de Monsieur Jamin prend aux tripes et qu’il se met à décorer les meubles maintenant ! A (re)découvrir absolument. En savoir plus également sur son site.

 

L’autre galerie du marché aux Puces à absolument découvrir, c’est la galerie Stalion qui propose une exposition sur Jean Paul Belmondo. Marc Adage, le galeriste, a choisi de retracer le parcours cinématographique d’un immense acteur. Les différentes facettes de l’acteur et de l’homme sont évoquées : séducteur tout en restant simple, plein d’humour, sportif et homme d’action, Belmondo est aussi un séducteur, que notre galeriste n’hésite pas à comparer à un super héros. Venez donc découvrir les séries de photographies et d’affiches dédiées à l’acteur dans les différentes phases de sa carrière !

Dans un registre totalement différent, Isabelle Delannoy, peintre et galeriste présente une série de peintures poétiques? véritable ode au printemps. Venez découvrir ses délicates compositions florales picturales. La couleur est au centre des préoccupations de l’artiste qui travaille à partir d’une palette restreinte composée de pigments naturels, déclinés jusqu’à l’harmonie désirée, conférant à sa peinture sobre et vigoureuse une ambiance très personnelle. Les couleurs ne sont jamais éclatantes, mais plutôt des nuances, des tonalités, beaucoup de terres, toute la variété des ocres, dans un fondu enchainé savamment orchestré. Isabelle Delannoy monte les couches, alterne le travail en matière et en glacis à la recherche d’un art du figuratif estompé au profit d’un glissement vers l’abstraction, qui donne une touche d’irréalité à ses paysages nimbés de poésie. Voici un aperçu de ses tableaux ici.

 

 

En tant que galeriste, elle a invité la céramiste Pascale Morin sculpteur d’objets d’art, en porcelaine «Inspiré par la nature, entre végétal et minéral, mon travail s’approche de sa structure, de son rythme, de sa composition, de sa vitalité, mais aussi de sa dégénérescence. Pascale Morin définit ainsi sa démarche : «  Je cherche son mouvement, le souffle du vent, l’empreinte de la pluie, la chaleur du soleil, la dureté et la souplesse de la terre, le calme et l’énergie de l’eau, le souffle de l’air… Je cherche l’émotion du vivant. »

Vous pourrez découvrir également les œuvres de Guy Geymann, a choisi de créer principalement des formes humaines et animales qu’il exprime par des volumes purs, exaltés par une surface lisse et polie. Cette appréhension des figures et de la matière, par la netteté des contours et des arêtes, élimine tout attribut accessoire et nous conduit naturellement vers l’essentiel. Les figures de femmes, habitées d’une formidable force vitale, semblent tout à tour danser, s’offrir ou se lover harmonieusement à l’intérieur d’un œuf imaginaire. Ici, chaque objet, chaque animal, chaque être est représenté, débarrassé de sa gangue, résumé à son essence, presque sublimé dans une instantanéité arrachée au temps. Chez ce sculpteur, la lumière qui caresse les courbes ondoyantes ou qui heure les arêtes tranchantes, fait partie intégrante de l’œuvre. Il n’y a pas de frontière entre la matière et l’immatériel, entre la forme et l’esprit.

Enfin, laissez-vous surprendre par les œuvres de NICOLAS DESBONS dont la thématique principale est l’exploration du féminin et du masculin. Dans notre ère tumultueuse où les places, les rôles, les histoires sont bouleversées. Pour l’artiste nous vivons une drôle de période où l’homme cherche sa place tant face à la technologie que vis à vis des femmes dans les remous chaotiques de cette ère qui file toujours plus vite. Voici une ses réalisations, pour en savoir plus, rendez-vous chez Isabelle Delannoy.

 

Les Printemps de Dauphine

Le Printemps de Dauphine est également l’occasion de découvrir …une salle des coffres !

La salle des coffres est un grand ensemble de mobilier de banque et d’éléments de décors, rassemblés par Jean-Paul Jurquet. Le décor 19e et 20e siècle se module à merveille pour recevoir des événements et expositions artistiques mais ce qui frappe c’est le côté hors du temps et mystérieux de cet espace. Quoi de plus mystérieux qu’un coffre ? On veut toujours savoir ce qu’il y a dedans.

Quoiqu’il en soit vous pourrez toujours demander qu’on vous ouvre un coffre, ce qui est à l’honneur dans le cadre du Printemps Dauphine c’est l’exposition photo d’Anaïs Wulf , photographe indépendante qui fut professeur d’histoire de la photographie et de la sémiologie de l’image. Son travail actuel est une série sur les artisans d’art. Vous pourrez découvrir à la salle des coffres ses photographies de modèles prises dans différents pays (Niger, Japon…). Ses photographies qui mettent l’accent sur la présence du modèle s’imbriquent parfaitement dans l’espace de la Salle des Coffres et son ambiance particulière. Voici d’ailleurs un aperçu, laissez-vous surprendre !

Il y a bien sûr beaucoup d’autres galeries et artistes à découvrir, alors tous aux Puces !

Jusqu’au 23 avril 2017, plus d’information sur le site du Marché aux Puces ici : http://www.marche-dauphine.com/

 

 

Share Button
Posted on: 21 avril 2017Nathalie