Les Prévert en famille au Pavillon Vendôme

Share Button




C’est à une exposition riche en émotions que nous convie Eugénie Bachelot Prévert jusqu’au 18 mai 2017, au Pavillon Vendôme, centre des arts  à Clichy la Garenne. Quoi de plus émouvant en effet que de plonger dans une histoire familiale ? Et quand il s’agit d’une lignée d’artistes tels que la famille Prévert, autant dire qu’ on en prend plein le cœur et plein la vue.

Eugénie Bachelot Le Christ au Ventre Rond , 1998, acrylique sur papier peint des années 70, 200 x 150,5

Dans ce lieu chargé d’histoire transformé en centre d’art, l’exposition « Les Prévert en famille » nous offre à voir des œuvres méconnues, inédites et originales. Eugénie Bachelot-Prévert expose aussi bien ses propres peintures, en grand format et riches en couleurs, que les collages de son grand-père, Jacques Prévert, que les travaux originaux de sa mère Michèle (dessins, broderie, illustrations). C’est une lignée où on tombe dans l’art dès l’enfance, d’ailleurs les productions artistiques de ses propres enfants sont également intégrées à cette exposition. Ainsi quatre générations dialoguent, proposent, explorent et nous enchantent. A noter qu’elle fait suite à celle précédemment organisée en décembre 2015 Cité Véron dans l’appartement-musée occupé jadis par Jacques Prévert.

Cette fois-ci Eugénie Bachelot Prévert investit le Pavillon Vendôme pour continuer d’explorer l’héritage artistique familial, de façon pudique et pertinente. Elle nous fait découvrir et partager ses propres découvertes.

Michèle Prévert, sans titre, 1978, gouache sur papier, 50×32

On est saisi par l’explosion de créativité qui se transmet sur plusieurs générations et qui émane des œuvres exposées (que ce soit les études pour textiles de sa mère Michèle présentées pour la première fois ou les cartes collages que réalisait Jacques Prévert pour ses proches ou ses propres toiles qui intègrent la dimension du collage et sa fascination pour le Mexique ainsi que sa passion pour la couleur). Une exposition riche, foisonnante, vivante.

La couleur est partout  et elle vibre : elle irradie des tableaux d’Eugénie comme des études de sa mère Michèle et des collages et dessins de son grand-père, le célèbre Jacques.

Eugénie Bachelot – El Nuevo Mundo – 2016 – Acrylique, collages et huile sur toile – 195 x 130 cm

Cette passion et cette maitrise de la couleur s’expliquent en partie par une enfance bercée celle-ci. Il y a vraiment une filiation entre les œuvres exposées : par exemple les études textiles de Michèle étaient très colorées mais incluaient aussi des petits détails qui les font ressembler à des collages. Les petits détails se retrouvent aussi dans une grande toile d’Eugénie Bachelot où se mêlent la prédominance de la couleur rouge et le foisonnement de petits éléments collés (voir photo).

Les correspondances entre les œuvres sont abondantes, tels des fils qui lient et relient les différentes générations, une sorte de constellation familiale artistique. La scénographie de l’exposition semble avoir été pensée comme un va-et-vient entre passé, présent et même futur. Première salle les tableaux d’Eugénie puis les collages de Jacques Prévert, ses dessins, les créations de Michèle Prévert puis à nouveau les créations d’Eugénie. L’histoire ne s’arrête pas, elle se transforme et continue.

Détail amusant, une partie de l’exposition partage une pièce avec une sorte « d’inventaire à la Prévert » (pardon pour le jeu de mots facile) : les innombrables objets dérivés de l’entreprise BIC qui avait son siège social à Clichy la Garenne.

Bon jours Eugénie, Jacques Prévert, 1974, collage sur papier imprimé, 22,7 x 32,2

Ce qui est touchant  c’est que pour réaliser cette exposition Eugénie Bachelot-Prévert s’est donc livré à un véritable travail d’archiviste, plongeant dans des greniers, des archives, déterrant des trésors. Elle a mené un travail conséquent de recherches et de réflexions. Le résultat est enthousiasmant, on ressent le message suivant devant ce vibrant hommage : vive la vie.

Jacques Prévert était proche d’Aimé Maeght. C’est donc tout naturellement que pour la visite guidée du vernissage de l’exposition, elle a souhaité la présence de sa petite-fille Yoyo Maeght qui a fourni un éclairage pertinent et captivant sur les pièces présentées. Galeriemoi a eu la chance d’assister à cette visite et nous proposerons bientôt sur notre chaine You Tube un petit film qui vous permettra de découvrir cette intervention. Vous y apprendrez de nombreuses anecdotes et verrez un aperçu de l’exposition mais le mieux c’est d’y courir.

Jusqu’au 18 mai 2017

Eugénie Bachelot, sera au Pavillon Vendôme pour des visites guidées aux dates et horaires suivants :

·         Le jeudi 20/04 de 14h00 à 16h00

·         Le mercredi 26/04 de 14h00 à 16h00

·         Le vendredi 12/05 de 14h00 à 16h00

 

Le chargé des publics et de l’atelier pédagogique du Pavillon Vendôme vous propose une visite guidée de l’exposition suivie d’un atelier de pratique artistique et de découverte des techniques plastiques en lien avec l’exposition.

·         Samedi 25 mars de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h00

·         Samedi 22 avril de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h00

·         Samedi 06 mai de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h00

 

Renseignements pratiques :

7     rue du Landy 92110 CLICHY
Tél. : 01 47 15 31 61
Ouvert du lundi au samedi de 9h à 18h sans interruption.
Fermé le dimanche et les jours fériés.
office-de-tourisme@ville-clichy.fr
www.clichy-tourisme.fr 

 Accès : métro Mairie de Clichy, bus 54, 74, 138, 174, 274, 341, 340

Share Button

Nathalie Auteur