DERNIERS JOURS – « Shooting Stars » by Rico D’Rozario

Share Button




 La musique dans tous ses états !

©Rico D'Rozario
Prince ! ©Rico D’Rozario

Pour sa nouvelle exposition de l’été, la Galerie Stardust accroche sur ses murs un panorama de visages emblématiques et marquants de la musique des années 80/90. Passant du Rock à la Pop, Funk, Jazz, l’exposition écume des générations de personnalités de la musique de tout horizons : on peut voir rassembler dans le même espace Keith Richards avec Prince, BB King et Miles Davis ou encore James Brown et Michael Jackson. Toutes ces stars sont passées sont l’objectif d’un seul et même personnage : Rico D’Rozario.

Deuxième photographe hollandais de la saison pour la galerie, Rico D’Rozario a réussi à saisir toutes ces lumières qui font la musique depuis des années en travaillant pour un magazine musical hollandais « OOR ». Oui vous faite bien le rapprochement avec le mot « oreille ». Ça tombe à pique puisque Rico est fan de musique depuis son plus jeune âge. Quoi de mieux que d’avoir l’opportunité d’associer deux univers artistiques ! Il se retrouve donc en face des plus grandes têtes de ce monde haut en couleurs, mais aussi face à des plus petits noms qui ne sont pas moins doués dans leurs genres : Deee Lite par exemple. Aujourd’hui cela parle sûrement à quelques uns d’entre vous, mais à l’époque c’était encore un mystère. La première fois que Rico en a entendu parlé, c’était grâce à Bootsy Collins qui allait les enregistrer à NYC.

©Rico D'Rozario
Erykah Badu ©Rico D’Rozario

La plupart des photographies ont leurs propres anecdotes racontées par le photographe lui-même. Pour les plus curieux d’entre vous, vous n’hésiterez alors pas à lire leurs histoires. Elles sont écrites avec le cœur et l’instinct, en les lisant on a l’impression d’y être. Même les plus durs d’oreilles relâcheront du zest. Le deux plus incroyables restent tout de même celles de Miles Davis et Prince :

Pour Miles Davis c’est tout simplement le fait qu’il est lui-même apporté sa patte, manuscrite, qui rend la photo hallucinante. Explications et imaginations : dans une photo d’un noir sombre et lisse, surgit la silhouette colorée, aux rouges dominants, trompette en bouche et âme sur scène, de Miles Davis en pleine performance. Sur ce tirage se dessine un fil blanc, mélange d’écriture et de tracé qui révèle un visage féminin. Si vous êtes assez fous pour croire aux esprits, on pourrait penser à une apparition divine. Ou à l’œuvre d’un esprit farceur aux talents de dessinateur. Loin de toutes hallucinations, ce n’est autre que Miles Davis lui-même qui dessina sur la photo de Rico, comme un autographe amélioré, puisque en prolongation du dessin on peut discerner le nom « Miles ».

Pour Prince, histoire moins en longueur mais pas moins impressionnante : la photo visible plus haut, image phare de l’exposition, Prince l’a lui-même acheté à Rico pour la mettre dans son studio à Praisley Park. Et oui rien que ça !

Le petit coup de cœur reste tout de même la photo d’Oasis, avant la dispute fraternelle, prise dans un parc d’attraction… en noir et blanc elle reste à la pointe de la modernité, prise dans les années 80, elle est un peu un précurseur des photos à la mode d’aujourd’hui. Elle ne paraît pas old school et dégage un naturel hallucinant.

On passe donc par tous les styles musicaux, chacun en prend pour son grade, couleurs saturées ou noir et blanc maitrisés, la diversité des images exposées ne nous laisse pas le temps de s’ennuyer. Toujours avec fond musical adapté : Bob Marley pour les jours plus relax, Prince ou bien un peu de Stones pour nous réveillés.

©Rico D'Rozario
Keith Richards ©Rico D’Rozario

Bref, encore une expo à ne pas louper, en plus elle est prolongée jusqu’à la mi-août ! Une bonne distraction et excuse pour sortir de son lit pour les malheureux qui sont bloqués dans la ville lumière cet été. Au lieu de rester à déprimer devant une série télé, levez-vous du pied droit et aller admirer les derniers instants imagés de Prince, MJ ou Turner à la Galerie Stardust, en repartant avec une affiche en récompense. Cela ne vous coûtera que votre envie de glander !

 

Funky kiss

Constance Narat

Informations pratiques :

Exposition « Shooting Stars » prolongée jusqu’au vendredi 12 août

La Galerie Stardust : 19 rue Notre Dame de Nazareth, 75003, Paris, métro République ou Temple

Téléphone : 06 30 72 86 16

Email : contact@lagaleriestardust.paris

La galerie est ouverte : du mardi au vendredi de 13h00 à 19h00, le samedi de 11h00 À 19H00



Share Button