Cheyenne Schiavone “Nocturnal Emission” (sous titré Be aggressive, B-e aggressive, B-e-a-g-g-r-e-s-s-i-v-e par Galleriemoi)

Share Button




Pourquoi cette chanson de Faith No More « Be agressive » a-t-elle résonnée dans ma tête en découvrant la deuxième exposition monographique de Cheyenne Schiavone « Nocturnal emission » qui a lieu du 22 juin au 2 juillet à la galerie NO MAD GALERIE //Vitrine 65 ? Est-ce parce que l’artiste vient du rock que mon inconscient lui a relié cette chanson jugée depuis plus de 25 ans un peu trop explicite ?

Wet dream
wet dream
2015 – watercolor on paper
76 x 56 cm (29,9 x 22 in)
© Cheyenne Schiavone / NO MAD GALERIE

The night belongs to lovers * chantait Patti Smith. Dans cette exposition the night belongs to nightmares **.
Bien que l’artiste se soit représentée dans quelques œuvres, le plus souvent sur fond d’onirisme inquiétant (décapitée dans There is a girl living in my attic ou en majesté toute puissante avec un vagin duquel sort une matière noire faisant penser à des règles hémorragiques dans Wet Dream) la vedette de « Nocturnal emission » reste le cauchemar.
Un cauchemar qui n’est pas subi passivement et que l’artiste appelle rêve lucide car elle tente de le canaliser.

Cependant il est difficile d’écrire un discours sur les œuvres de Cheyenne Schiavone car elle crée de façon instinctive, dans l’urgence, quand elle a quelque chose à exprimer. Il s’agit donc bien d’une émission dans le sens de projection, d’interaction : en sciences physiques une émission n’est-il pas le fait pour un corps de libérer, voire d’expulser de l’énergie et/ou de la matière ?

Night Invaders
Cheyenne Schiavone – Night Invaders – 2016 – Feutre sur tirage Lambda – 10 x 15 cm © Cheyenne Schiavone / NO MAD GALERIE

Wet Dream avec ses expulsions vaginales rentre complètement dans cette définition. Night Invaders, cette sorte de lierre cauchemardesque dont on perçoit la croissance et l’énergie noire envahissante, également.

Lutte et abandon, étrange et rationnel se côtoient, mettant en avant le combat entre conscient et inconscient. Devant les œuvres de Cheyenne Schiavone on ressent de la sincérité, un refus de la compromission et de la passivité.

Des références sympathiques sont également présentes dans les œuvres : dans There is a girl living in my attic on reconnaît David avec la tête de Goliath du Caravage. A l’instar du maître italien, Cheyenne Schiavone a choisi de prêter ses traits à la tête décapitée. Devant  Fuck you opportunism  comment ne pas penser à la superbe peinture de Goya Chronos mangeant ses enfants, qui faisait partie des pinturas negras (peintures noires) de l’artiste ?

Fuck your opportunism
« Fuck you opportunism, I’m gonna shake you until you split your lungs, I’m gonna make you smell your own shit and chafe your bloody knees on the ground till you call your mum. » – 2015, Watercolor on paper, 76 x 56 cm (29,9 x 22 in)
© Cheyenne Schiavone / NO MAD GALERIE
There is this girl living in my attic
« There is this girl living in my attic, cold hands, soft hair and dirty clothes, she keeps whispering she knows who I am more than I do and that I shall perish by the heavy sword she will only raise once. » – 2016, Watercolor on velin, 76 x 56 cm (29,9 x 22 in) © Cheyenne Schiavone / NO MAD GALERIE

Au sujet de la couleur il est à noter justement que les œuvres de Cheyenne Schiavone semblent être réalisées exclusivement à l’encre mais qu’il s’agit bel et bien d’aquarelle, noire, très peu diluée.

Le résultat peut sembler brutal, agressif, dérangeant mais ne vous laissera pas indifférent et c’est bien ce qui compte finalement.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour un aperçu vidéo de l’exposition :

Cheyenne Schiavone, Nocturnal Emission from Cheyenne Schiavone on Vimeo.

Renseignements pratiques :

Du   mercredi 22 juin au samedi 2 juillet 2016 au 65, rue Notre Dame de Nazareth 75003 Paris (NO MAD GALERIE // Vitrine 65). du mercredi au samedi, de 14h à 19h30 et sur rendez-vous.

Vernissage et ‘tattoo performance’ Jeudi 23 juin dès 17h.

Plus d’information également sur le site de la NO MAD GALERIE

Et sur la page facebook de Cheyenne Schiavonne

Enfin pour ceux qui veulent (re)découvrir cette superbe chanson de Faith No More Be agressive :

*La nuit appartient aux amoureux **La nuit appartient aux cauchemars

 

Share Button