Trois vernissages et expositions sympathiques cette semaine

Share Button

Vous ne savez pas quoi faire cette semaine ? Voici une suggestion de trois expositions et vernissages qui raviront les esprits les plus curieux.

sophal neakPour commencer, venez découvrir les photographies de Sophal Neak, une jeune artiste cambodgienne dont c’est la première exposition personnelle en France. Intitulée Nèk Na ? l’exposition s’interroge sur l’identité khmère à l’ère de la mondialisation au travers d’une série de portraits dont les visages sont cachés, recouverts par de grandes feuilles vertes ou des objets du quotidien. Appartenant à la troisième génération depuis le génocide commis par Pol Pot, cette jeune artiste pose la question de comment vivre actuellement dans un pays à l’économie fragile dont les stigmates de l’histoire sont toujours présents dans les mémoires. Considérée comme un des talents émergents de la scène artistique cambodgienne, son parti pris est d’élaborer une réflexion qui sans nier le poids de l’histoire est tourné vers les problèmes actuels générés par la mondialisation. Du 12 mars au 27 avril 2016, aux Douches la galerie. Plus d’information.

Mutations
Mutation, 2015 Encre de chine et brou de noix – fil de coton piqué sur toile 150 x 150 cm

Dans un genre complètement différent, l’exposition de Florence Grundeler se tiendra à la galerie Lazarew. Vernissage jeudi 14 avril à partir de 18h30.  Intitulée « De fil et d’encre » cette exposition comporte des œuvres d’une grande beauté, gracieuses mais également mystérieuses,  réalisées à partir de fil, d’encre de Chine et d’eau. La Chine est une grande source d’inspiration pour cette artiste qui travaille sur la trace. Florence Grundeler n’hésite pas à piquer la toile avec du fil qui constitue ainsi l’ossature de l’œuvre et laisse ensuite l’eau et l’encre prendre place autour des sillons créés par le fils. Le résultat est très original et nous interpelle ce qui est bien le but recherché puisque le fil symbolise  l’échange, l’affrontement et le lien à l’autre. Dans ses dernières œuvres Florence Grundeler utilise des matériaux inédits comme le brou de noix, le pastel à l’huile blanc et même les cendres de son poêle. Une exposition sous le signe de la trace et  de la transmission. A découvrir jusqu’au 26 mai 2016. Plus d’information.

mystiques mysteresPuisque décidément cet article vous propose de faire de grands écarts intellectuels, parlons à présent de Mystiques mystères organisée par la slow Galerie du 12 avril au 14 mai 2016, vernissage jeudi 14 avril à partir de 18h30. Cette exposition collective a pour thème la magie, les divinations et les sciences occultes illustrées par les artistes de la galerie.  Une trentaine d’œuvres (sérigraphies, aquarelles, affiches) réinterprètent les tarots de Marseille, les signes du zodiaque, les constellations, le marc de café et même des tours de magie ! Un sabbat bien sympathique vous attend donc en plein Paris, soyez curieux et venez découvrir des œuvres inspirées. Plus d’information.

A bientôt !

 

Share Button